CODEVER : UNE CONCILIATION BIEN MENÉE À DONZY-LE-PERTUIS (71)

Communiqué du 05/03/2021

En octobre dernier, le maire de Donzy-le-Pertuis (Saône et Loire) avait pris un arrêté interdisant la circulation des véhicules à moteur sur les chemins forestiers. Alerté par des adhérents locaux, le Codever est intervenu et la démarche a porté ses fruits.

Il aura fallu un recours gracieux, puis une requête au Tribunal Administratif, et quelques échanges téléphoniques pour aboutir, le 1er mars, à une réunion de concertation à l’invitation du Maire de Donzy.

La délégation du Codever était composée de Daniel Dremaux, délégué Codever 71, Nicolas, un de nos adhérents du cru, et de Charles Peot, directeur du Codever. Elle fut fort bien accueillie par MM. Patrice Gobin et Serge Billet, respectivement maire et 2e adjoint. M. Marioton représentait l’ONF, qui a la charge de la gestion des forêts communales.

L’arrêté a été pris sur demande de l’ONF en raison de dégradations répétées des forêts communales causées par la pratique hors-piste (Bois des Brûlés et Bois de Bourcier au Sud-Ouest du territoire communal, Bois du Grand Mont au Nord-Est).

On ne peut que déplorer ces dégradations et rappeler que le hors-piste est interdit. On sait néanmoins par expérience que les fermetures générales de chemins ruraux n’ont pas grand effet sur la pratique du hors-piste. Le Codever souhaitait donc réduire au strict nécessaire le kilométrage de chemins ruraux interdits, et surtout préserver des liaisons intercommunales. Il nous semble important de conserver un maillage de chemins utilisables par tous les acteurs de loisirs de pleine nature.

Nous sommes donc satisfaits du résultat puisque l’arrêté attaqué sera retiré. Le Maire en reprendra un pour interdire seulement les quelques chemins ruraux qui desservent directement les zones de hors-piste (dont plusieurs chemins en cul-de-sac).

Dans ces forêts existent de nombreux chemins d’exploitation. La commune fait le choix de ne pas les ouvrir à la circulation. S’agissant de voies privées et non de chemins ruraux, nul besoin d’arrêté municipal pour en interdire l’accès. Ces chemins seront toutefois tous équipés d’un panneau d’interdiction de la circulation. Ainsi les conducteurs seront parfaitement informés.

Tous les autres chemins ruraux de la commune restent ouverts, dont certains qui permettent de longer ces massifs forestiers. L’un de ces chemins ruraux devra être débroussaillé pour redevenir praticable. Nous organiserons pour ce faire une Journée des Chemins dès que cela sera possible. Nous espérons que les usagers des chemins seront nombreux à participer.

Pour améliorer les liaisons intercommunales, il faudra discuter avec les élus des communes voisines, dont certains ont déjà pris le même genre d’arrêté. Si vous habitez dans le secteur, votre aide sera la bienvenue !

Nous avons longuement évoqué l’absence d’ « offre légale » pour la pratique de l’enduro et du franchissement. Nous sommes conscients que les adeptes de ces activités sportives ne peuvent pas pratiquer légalement en dehors des centres tout-terrain. On pourrait tenter des démarches pour essayer de faire évoluer les choses, mais il faudrait que les enduristes se manifestent. Si vous voulez plancher sur ce sujet avec nous, faites-vous connaitre.

En attendant, le Codever invite les pratiquants motorisés du secteur à proscrire le hors-piste et à respecter les panneaux qui seront installés prochainement. C’est important pour éviter des interdictions plus sévères, et c’est également important pour eux, puisque l’organisation prochaine d’opérations de contrôle est annoncée. Nous comptons sur votre civisme.

Le Codever remercie l’ensemble des intervenants qui ont participé à la résolution de ce litige.