Essai exclusif / Maverick Sport Max DPS 1000R

On n’arrête pas Can-Am sur sa folle lancée ! Les modèles de SSV se succèdent, mais la firme québécoise propose pour la première fois une version 4 places sportive … et homologuée. Premiers tours de roue exclusifs pour les lecteurs de Quad-SSV.com !

Le département SSV du groupe québécois Bombardier Recreational Products (BRP) est l’un des plus entreprenants du moment. Depuis l’adoption de l’homologation T1b ABS, Can-Am s’est ouvert des pistes jusque-là fermées. Après un polyvalent Maverick Trail, puis un dynamique Maverick Sport 1000R, le constructeur de Valcourt se lance sur le marché du SSV familial. Avec ce Maverick Sport Max DPS 1000R – l’appellation « Max » étant réservée depuis toujours aux multiplaces chez BRP – la firme revient fort sur un marché dominé par son concurrent de toujours, l’Américain Polaris. Selon nos sources, Yamaha pourrait également venir jouer les trublions avec leur Wolverine X4 ; dont on nous annonce sous peu une version homologuée… Le marché du Side-by-Side étant en pleine explosion, surtout aux USA et notablement en France, développer un véhicule à 4 places est loin d’être une utopie. Demandez à des enfants – et même des grands enfants (sous-entendu des adultes !) – s’ils n’ont pas envie de faire une balade sportive…

 

Ludique et confortable

Pour cette version Max, Can-Am a repris les excellents ingrédients du Maverick Sport 1000R et rajouté 76,2 centimètres pour intégrer deux places supplémentaires. Si les sièges arrière héritent de la même ergonomie que leurs homologues avant, ils ne seront pas réglables en recul comme ceux du pilote et du passager avant. En plus des portes (en option à l’avant), les deux passagers arrière bénéficient de repose-pieds et de larges barres de maintien pour se caler correctement quand le rythme s’accélère. Là encore, on retrouve le même moteur enthousiaste sur la version Max que sur le modèle Sport 2 places malgré un surplus de poids de 137 kg à vide. Le bicylindre Rotax de 976 cm3 délivre une puissance identique de 100 chevaux et le couple omniprésent fait que l’on n’a jamais l’impression de le pousser dans ses retranchements pour faire évoluer le Maverick Sport Max à bonne allure. La transmission CVT à réponse rapide QRS couplée au système d’accélération intelligent iTC participe grandement à l’agrément d’utilisation. En complément, les modes Eco et Sport permettent de choisir une accélération progressive ou vive selon le mode de conduite désiré.

 

Performant et silencieux

Pour prendre la mesure de ce nouveau Maverick Sport Max, nous avons emprunté une grande partie du parcours du prochain Can-Am Adventure. Petite parenthèse, vous allez vous régaler tant les pistes et les paysages sont variés ! Ces 120 km de chemins divers et petites portions routières ont été révélateurs du soin apporté à la conception de ce véhicule multiplace. Outre un niveau sonore parfaitement maîtrisé, on est agréablement surpris par la maniabilité de cet engin de 3,78 m de long. La direction assistée Tri-mode fait encore des merveilles et on ne sent presque pas les centimètres et kilos supplémentaires par rapport au Maverick Sport « court ». Certes, on sera quitte pour une petite marche arrière de temps à autre dans les épingles, mais en négociant son virage assez large et en déverrouillant le différentiel arrière, ça passe d’un coup dans la majorité des cas. Si décriés durant l’essai du Sport biplace, les pneus Maxxis Liberty de 28 pouces nous ont paru ici bien plus efficaces sur le terrain, l’empattement long jouant un rôle plus favorable dans la stabilité de la machine.

 

Voyage première classe !

Cet ensemble de qualités ne fait pas oublier quelques petits revers. Nous avons notamment trouvé l’ABS un peu moins efficace sur les freinages appuyés avec quelques petits tressautements de la pédale lorsque l’antiblocage agissait ; le poids supplémentaire y est pour beaucoup. Mais d’un point de vue dynamique, ce Maverick Sport Max est une vraie limousine, parfaitement suspendue aux amortisseurs Fox 2.0 Podium et son triple réglage rapide de la compression baptisé QS3. Confortable certes, mais très encombrant et qui nécessitera également une remorque appropriée vu la longueur hors tout proche des 3,80 m… Toutefois, le Maverick Max offre l’avantage de conserver une largeur raisonnable de 152 cm. En terme tarifaire, à 23 999 euros, Can-Am a réussi à contenir le prix de vente dans une fourchette acceptable, même si cela représente un gros budget. Enfin, et c’est bien un atout primordial par les temps qui courent, l’homologation T1b ABS permet d’exploiter la pleine puissance du moteur et de dépasser allègrement les 60 km/h auxquels nombre de concurrents sont encore limités. La vitesse maxi peut légalement atteindre les 105 km/h, bien qu’il soit interdit de rouler à de telles vitesses dans les chemins et sur route ouverte… Mais au moins, vous avez la certitude d’offrir des sensations uniques aux petits comme aux grands !

 


Retrouvez les caractéristiques complètes sur le site de Can-Am Off Road

 

 

Liste des concessionnaires

   

(Liste non exhaustive)