ESSAI / Can-Am Maverick X rc Turbo R 2019

Pour 2019, les Maverick Turbo R abandonnent leur suffixe X3 mais conservent leurs exceptionnelles qualités dynamiques. Mieux, un nouveau pont avant fait son apparition afin de pallier aux problèmes de casse pour les compétiteurs. En revanche, toujours pas d’homologation en vue…

Pour le premier essai des millésimes 2019, notre rédaction s’est concentré sur le modèle X rc, le dernier Maverick en date, conçu pour le Rock Crawling ; une discipline prisée aux Etats-Unis. Développé un pilotage plus particulièrement axé sur le franchissement de gros pierriers, le X rc adopte des équipements spécifiques, à commencer par une monte de pneumatiques Maxxis Liberty dans sa dimension 30×10-14 sur les quatre roues. Sa construction radiale 8 ply et son profil très carré n’en font pas un modèle de confort, mais sa résistance aux crevaisons est son atout principal. D’un point de vue grip sur la terre, on préfèrera les Maxxis Bighorn 2.0 de la version X rs – essayée en parallèle – qui offre des meilleures sensations dans les virages grâce à une déformation supérieure de sa carcasse (seulement 6 ply et profil rond) permettant d’épouser plus facilement les irrégularités du sol. Et cela est encore plus vrai sur des pistes cassantes et humides en tout-terrain, comme lors de notre essai. Mais s’arrêter aux pneus serait réducteur, le X rc cache de nombreuses autres spécificités.

Plus haut de gamme

En faisant le tour du Maverick noir satiné et bleu électrique, on repère de nouveaux équipements. A l’avant, un petit bumper surplombe un treuil à corde synthétique, indispensable en franchissement, qui délivre une capacité de traction de 2 tonnes. Qui dit franchissement dit forcément pierriers, et par conséquence frottements excessifs ! Can-Am a jugé bon de doter son X rc de protections en polypropylène à masse moléculaire élevée (HMW) sous les triangles avant et l’ensemble du châssis, englobant ainsi le différentiel Smart-Lok sur lequel nous reviendrons plus tard. Cette même matière HMW se retrouve sur les bas de caisse latéraux, et toujours dans ce coloris bleu électrique. Par rapport au X rs, plus axé vitesse, le X rc intègre des bas de portes et un toit en aluminium qui se démonte facilement via des vis ¼ de tour. La sécurité est encore accrue sur ce modèle totalement dévoué au tout-terrain pur et dur, avec des barres anti-intrusion et des harnais 4 points rétractables qui vous collent aux sièges baquets, réglables en recul et en hauteur.

Un peu de technique

Avec des tels accessoires, le Maverick X rc semble sorti d’un atelier de préparation, mais c’est pourtant la version d’origine que vous pouvez trouver chez les concessionnaires Can-Am français ! Côté motorisation, on retrouve le moteur 3 cylindres Rotax turbocompressé de 172 chevaux commun au X rs. Une précision d’importance puisque les Maverick X rc ont un moteur spécifique de 120 chevaux de l’autre côté de l’Atlantique. Les suspensions sont également identiques, avec des éléments Fox 2.5 Podium RC2 à l’avant et 3.0 Podium RC2 à l’arrière (débattements 559 et 610 mm). Le différentiel avant Smart-Lok – développé en collaboration avec TEAM Industries et qui sera désormais adopté sur le X rs – permet un blocage total du pont avant pour les passages hyper techniques. Il n’y aura toutefois aucune manipulation savante à effectuer en cours de franchissement, puisque la gestion du différentiel avant Smart-Lok est électronique et peut être actionnée à tout moment sur la console centrale. De même, le mode Trail Activ actionnera ce différentiel intelligent en cas de conduite rapide. Le nouveau pont avant inclut un ressort qui soulage le couple conique lors de la réception de sauts, par exemple.

Puissant mais exclusif

Confortablement installé dans ce gros SSV de 182 cm de large (!), il ne reste plus qu’à presser le bouton du démarreur. Le vrombissement de 3 cylindres Rotax de 900 cm3 produit toujours son effet, tout comme les accélérations de cette machine pesant la bagatelle de 777 kilos… La direction assistée tri-mode facilite grandement la maniabilité de l’engin, même si la démultiplication de la colonne limite la rotation du volant pour un pilotage plus incisif. Reste que le gabarit général et la puissance du Maverick X rc réclament de grands espaces pour l’exploiter pleinement. Sur les pistes du domaine privé où nous avons évolué, les virages arrivent rapidement au bout des lignes droites ! Les freins – 4 disques ventilés et 4 étriers double piston – répondent instantanément, mais un Maverick de 182 cm de large s’exprime pleinement sur un Raid Can-Am dans le désert ou sur des épreuves sportives comme l’Africa Eco Race ou encore le Dakar. Reste la beauté de la machine et les performances exceptionnelles à réserver aux terrains privés ou sur les pistes aménagées pour le tout-terrain… A 32 599 € (contre 30 499 € pour le X rs qui adopte un nouveau coloris gris/or/rouge en 2019), on est déjà dans le domaine de l’exception !

 

Retrouvez toutes les caractéristiques techniques sur le site de Can-Am Off Road France

 

Liste des concessionnaires

     

(Liste non exhaustive)