Compte-rendu du Rallye Orthez-Béarn

Avant de s’accorder un mois de vacances, les participants du Championnat de France des Rallyes Tout Terrain se sont retrouvés dans les collines béarnaises pour le traditionnel Rallye Orthez-Béarn. Avec 27 machines au départ, plus deux en catégorie T3, le groupe des SSV atteint un nouveau record de participation !

On remarque le passage de Sébastien Guyette sur un Can-Am Maverick, comme son grand rival Maxime Fourmaux, désormais navigué par Jean-François Palissier, le père du regretté Arthur. On note également l’engagement de Mathieu Baumel, l’habituel copilote de Nasser Al-Attiyah en rallye-raid, associé à François Cazalet, sur un Maverick T3 du Team RM Sport, et de son épouse Barbara elle aussi au volant d’un Can-Am, naviguée par Coralie Desclaux. Au menu du week-end, deux étapes totalisant 296 km, dont 131 km chronométrés, répartis en quatre spéciales à parcourir trois fois chacune. Dès le départ, Maxime Fourmaux (#402) et Sébastien Guyette (#405) reprennent leur duel des épreuves précédentes. Dans le premier chrono, le Nordiste s’impose de 2 secondes devant le Belge, et de 10″ sur Romain Locmane (#401) et Mathieu Baumel (#163), avant de récidiver dans la seconde spéciale en prenant encore 4″ à Sébastien Guyette, 9″ à Mathieu Baumel et 12″ à Romain Locmane.  Guyette reprend ensuite l’avantage et grignote son retard de quelques secondes dans les trois chronos suivants. La chaleur et la poussière obligent à supprimer la dernière spéciale et Sébastien Guyette rentre donc au parc fermé en leader de cette première journée, mais avec moins de 2 secondes d’avance sur Maxime Fourmaux ! Les deux hommes occupent également les 4e et 5e place du classement scratch, et devancent dans la catégorie SSV, Romain Locmane de 1’30, Nicolas Bidault de 2’50 et David Bord de 2’56.

 

Dimanche, sous un temps toujours aussi beau et chaud, Maxime Fourmaux est le plus rapide en action. Il enlève la première spéciale et laisse Mathieu Baumel à 11″ et Romain Locmane à 30″, tandis que Sébastien Guyette retardé par une durite de turbo débranchée est relégué à 1’26 » ! C’est ensuite au tour de Mathieu Baumel de s’imposer dans le 2e chrono, 2 secondes devant Fourmaux, 13″ devant Locmane et 15″ devant Guyette qui a crevé cette fois-ci. Fourmaux enfonce ensuite le clou dans la spéciale suivante et reprend encore 14″ au pilote belge, qui ne s’avoue pourtant pas vaincu. Sébastien Guyette remporte ainsi le 4e chrono du jour, de 4″ devant Maxime Fourmaux et de 6″ devant Baumel. La lutte est superbe et le Nordiste reprend l’avantage dès la spéciale suivante : il réalise le deuxième temps scratch et reprend 2″ à Baumel et 5″ à Guyette. Enfin, dans un dernier baroud d’honneur Sébastien Guyette gagne le dernier chrono avec le 2e temps scratch, mais au classement final, c’est bien l’équipage Maxime Fourmaux/Jean-François Palissier qui s’impose et se hisse également à la seconde place du classement scratch. Pour son premier rallye tout-terrain, Mathieu Baumel et son coéquipier François Cazalet terminent second SSV et 4e du classement scratch à 1′ devant Sébastien Guyette/Leila Chavanon à 2′ et Romain Locmane/Alexis Misbert qui rentrent également dans le Top 10 du classement scratch. Suivent Nicolas Bidault/Séverine Blanluet-Tardif (#460), puis Eric Pastor/Patxi Salaberry sur un Yamaha YXZ1000R (#488), le local David Toulou associé à Anthony Menanteau (#412), Thibaut Lacoste/Léa Perrin Castan (#431) et Arnaud Lopes/Thierry Villanua (#419), tous sur Can-Am Maverick. David Bord (#407), Philippe Cosson (#447) et Jordy Delbouys (#463) ont par contre abandonné sur ennuis mécaniques. Au classement du Challenge SSV, Maxime Fourmaux confirme sa place de leader avec 120 points, devant Romain Locmane 104 points et Sébastien Guyette 100 points. Prochain rendez-vous, le mythique Rallye des Cîmes dans le Pays basque, du 6 au 8 septembre.

 

© Photos Team Ravanne Sport, AxBophotos, Team Monster Motors


Retrouvez le classement complet sur le site de la FFSA