Raid Bleu J2 / Roulage jusqu’au bout de la nuit

Le beau temps est  revenu pour le départ de la 2e étape, la plus longue du Raid Bleu avec 164 km pour rejoindre Dompierre-les-Ormes, où débute ensuite un parcours nocturne de 72 km. Pour cette journée marathon, quoi de mieux que de partir avec l’équipe de gros rouleurs d’Univers Tout Terrain, emmenée par Jeremy Halter.

« Cela fait trois ans qu’on n’était pas venus à cause du montage de la société. C’est David qui a insisté pour revenir avec les copains du Team DBH. Cela me permet en plus d’en profiter pleinement puisque j’ai laissé David et Romuald gérer le groupe et assurer le guidage » explique-t-il. L’idée a fait recette et ils sont vingt, avec 18 machines, à porter les couleurs du Team DBH qu’il a fallu répartir en deux groupes. « Le Raid Bleu, c’est une ambiance magique avec les soirées chez les vignerons, du roulage avec beaucoup de kilomètres et une organisation bien rodée«  ajoute David avant de s’élancer.

Malgré le retour du soleil, les pistes restent cependant humides et glissantes lors de la traversée des vignobles, puis dans la montée vers les crêtes du Beaujolais et ses pistes forestières. Une fois arrivés au Col de Crie, les quads attaquent une véritable séquence de grand huit autour du Mont Saint-Rigaud. Ce parcours inédit enchaine à plaisir les rampes pentues et des goulets encombrés de rochers et de racines. De quoi faire le plein de sensations et monter la température, qui reste malgré tout très fraiche. En milieu de matinée et à partir de Monsol, les pistes deviennent plus roulantes et les paysages plus ouverts.

En route vers Matour, on navigue au milieu des campagnes du Brionnais dont les prairies sont quadrillées de haies et les collines couronnées de forêts. Le rythme augmente et les pauses se multiplient et se prolongent. « On roule bien sur les pistes, mais on prend aussi le temps de vivre«  confie Jeremy lors de la pause déjeuner. L’après-midi débute par une nouvelle boucle jusqu’aux confins du Charolais, avant de rejoindre Dompierre-les-Ormes pour le départ de la nocturne. Un moment fort où le Raid Bleu justifie son titre et sa notion d’endurance. La soirée est d’ailleurs émaillée d’incidents mécaniques et les derniers doivent attendre près de minuit pour déguster une soupe à l’oignon bien méritée !