Essai / Kymco MXU 700i EPS T3b 2019

Le constructeur Kymco revient sur le devant de la scène avec une évolution du MXU 700i EX EPS. Un quad qui se bonifie avec ce millésime 2019 avec plusieurs améliorations, et une finition toujours soignée.

 Kymco s’est fait plutôt discret ces dernières années, du moins sur le marché du quad et du SSV car la gamme deux-roues se développe à merveille. Si l’urbain a le vent en poupe, mobilité oblige, le tout-terrain ne semblait plus tellement la priorité du constructeur taiwanais… Néanmoins, la filiale Kymcolux (France, Belgique, Luxembourg) continue de choyer ses clients en relançant cette année son événement communautaire Kymco Evasion ; qui aura lieu fin septembre 2019 (nous aurons l’occasion d’en reparler tout prochainement). Il faut également dire que les contraintes d’homologation, et ses normes de plus en plus drastiques, ne favorisent pas le développement du marché… Pour la partie véhicule à quatre roues, Kymco a repensé de multiples détails de son chef de file, le MXU 700i EPS, un biplace à châssis long destiné aux balades confortables en solo ou duo présenté en nombre 2018 au Salon de Milan et désormais disponible dans le réseau national. Rendez-vous pris avec la concession francilienne SQuad, nous avons fait un petit galop d’essai suffisamment instructif pour déceler les qualités et petits défauts de la machine.

 

Un petit coup de jeune !

Si l’esthétique des quads Kymco a fortement évolué depuis le début des années 2000, où le constructeur avait bouleversé le marché avec ses premiers engins homologués de 150 cm3, cette livrée 2019 atteint un niveau très proche des productions japonaises au niveau de la finition. En s’inspirant de l’industrie automobile, qui reste toujours une référence en matière de stylisme industriel, les designers ont repris les grandes tendances du segment SUV – ces berlines aux allures de 4×4 civilisés – à l’instar de cette grande calandre entourée de nouveaux optiques à LED. Dans cette continuité, le nouveau tableau de bord digital se montre plus lisible en plein soleil. Juste devant lui, un nouveau petit coffre central offre un espace de rangement intéressant ainsi qu’une prise USB pour recharger son Smartphone – ou tout autre appareil électronique – à l’abri des intempéries. Kymco précise qu’il est suffisant vaste pour ranger un pack de 6 canettes. Il ne ferme pas à clé, une caractéristique réservée à l’espace de rangement située sur l’aile avant droite. Sur la gauche, on trouve un porte-bouteille très pratique, y compris pour ranger un objectif photo !

 

Restyling discret mais efficace

La création du nouveau central a fait suite au déplacement du réservoir d’essence sous la selle, permettant de porter la capacité à 21,5 litres, soit un gain de 5 litres par rapport à l’ancien MXU 700. Un avantage indéniable pour l’autonomie lors des longues randonnées. Un emplacement qui abaisse également le centre de gravité de la machine et offre une meilleure répartition des masses. Concernant la liaison au sol, on retrouve des pneus Maxxis Big Horn de 26 pouces montés sur des nouvelles jantes noires en alu de 14 pouces. Un choix plus esthétique que purement technique compte tenu de l’inertie importante de ces belles roues. Enfin, outre des coloris inédits gris argent/noir ou celui de notre essai blanc perle/orange (le kit déco personnalisé est une option proposée par la concession SQuad), le MXU 700i EPS 2019 se distingue avec ses porte-bagages revêtus de nouveaux enjoliveurs en plastique, un choix qui influe positivement dans la qualité perçue. Enfin, des protège-mains prolongent le carénage de guidon, ce qui rend un ensemble très bien fini. L’assemblage des différentes pièces en plastique de l’habillage est d’ailleurs proche de la perfection.

 

Nouvelle homologation T3b pour 2019

Pour ce millésime 2019, Kymco a fait le choix légitime d’opter pour la certification Tracteur, une homologation T3b qui permet de pousser la puissance à 38,5 chevaux. Certes la vitesse de pointe de série sera limitée à 60 km/h, mais les autres avantages sont nombreux. Financiers d’abord, avec la récupération de la TVA de 20 % pour les professionnels et une carte grise allégée à 1 cheval fiscal (coût moyen national d’environ 40 euros). Entre le moteur de 695 cm3 et les pneus Big Horn, on retrouve une transmission 4×4 avec un pont avant débrayable électriquement et son différentiel facilement actionnable au pouce droit. A noter que de nouveaux commodos apparaissent également pour une ergonomie toujours meilleure. Toujours côté technique, le freinage est confié à 4 disques et nous avons l’agréable surprise de tomber sur deux leviers de frein séparés au guidon, un choix qui a notre préférence par rapport au « tout centralisé » à main gauche. Il est en effet toujours plus appréciable de pouvoir agir sur le frein avant ou arrière selon les circonstances qui se présentent à vous. Allez, trêve de présentation, mettons ce moteur en route !

 

Le confort avant tout

Le monocylindre démarre au quart de tour. Ah, j’entends déjà les déçus qui pensaient entendre le bicylindre de 700 cm3 du Textron Wildcat Sport, un moteur produit par Kymco… Et bien non, la motorisation n’a pas changé depuis la sortie du premier MXU 700i à injection ! Les performances sont très honorables et le caractère plutôt convaincant. L’avantage d’un monocylindre est aussi le plus faible poids embarqué, le poids total du quad s’élevant déjà à 379 kg à sec… Néanmoins, la machine est très bien équilibrée, bien posée sur des suspensions de qualité, et la direction assistée fait le reste tout en demeurant assez neutre, en dépit de ces grandes roues. Le MXU 700i EPS garde toutefois une certaine tendance au roulis dans les courbes rapides malgré la barre arrière de torsion. Le constructeur a privilégié le confort de ce quad biplace et reconnaissons qu’il remplit bien sa mission dans ce rôle. L’agrément général est à la hauteur de la bonne image de Kymco, avec une bonne maniabilité, des commandes précises et une transmission par variateur dénuée d’à-coups. Il aurait certainement gagné en dynamisme avec des jantes de 12 pouces – et légèrement perdu en garde au sol – mais la demande fait que le choix se porte encore et toujours sur ces grosses roues… Et bonne nouvelle, le tarif du MXU 700i EPS 2019 se stabilise à 9 590 € alors que le 700i EX avait franchi la barre des 10 000 euros ! Mais à ce prix précis, il retrouve sur sa route le puissant TGB Blade 1000 LT EPS, sans doute plus délicat à maîtriser…

 


Retrouvez les caractéristiques techniques sur le site de Kymco

 

Liste des concessionnaires

(Liste non exhaustive)