Prise de contact / TGB Blade 470 SL 4×2

Pour répondre à une demande toujours présente, Delta Mics sort une version d’entrée de gamme du TGB Blade. Ainsi, le 470 SL 4×2 sort sous les 5 300 euros avec un pont arrière rigide forcément très joueur !

Double bénéfice pour le néo-quadeur avec ce Blade 470 SL 4×2. Le nouvel entrée de gamme de la marque TGB revient aux sources avec un unique arbre arrière offrant de belles glisses facilement maîtrisables. Mais ce n’est pas le principal atout de ce millésime 2019, puisque sa commercialisation a surtout été lancée après une demande croissante des concessionnaires de la marque taiwanaise, lesquels n’avaient pas de véhicule plus économique à proposer autre que le 500 SL ; pour rappel ce Blade 500 SL est un 4 roues motrices affiché à 5 990 euros (ndlr). L’arrivée de ce 470 SL à 5 290 euros va donc leur permettre de répondre à leur tour aux attentes de certains clients désirant accéder à leur premier quad ou un quad au gabarit plus valorisant que des 250 / 300 cm3 d’anciennes générations… Et nous allons voir que ce Blade d’entrée de gamme possède des qualités intéressantes, même si son équipement reste logiquement inférieur aux TGB 600 des derniers millésimes.

Le nouvel accessit à la gamme Blade

Son distributeur Delta Mics a sacrifié quelques détails esthétiques – et pratiques – pour rogner sur le tarif final. Ainsi, point de jantes alu clinquantes, mais des éléments en tôle d’acier qui seront toutefois bien suffisantes aux yeux des utilisateurs professionnels, pour qui cette machine est également destinée avec son homologation T3b. Rappelons que ce type d’homologation Tracteur ouvre droit à une récupération de la TVA (en retirant 20 % le 470 SL coûte 4 408,33 € hors taxes), n’impose qu’une carte grise à 1 cheval fiscal (coût moyen 40 € en France) et de tracter une remorque au poids plus conséquent qu’avec la certification Euro 4, soit 230 kilos dans le cas du TGB Blade 470 SL. De plus, ce quad à deux roues motrices conserve un porte-bagages arrière – bien pratique pour fixer un pulvérisateur ou autre outil – et un attelage, lequel ne comporte toutefois pas de prise électrique de série. Un élément optionnel facturé 39 euros.

Le plus joueur des TGB Blade ?

Si sa motorisation nous rappelle l’ancienne génération de TGB avec son monocylindre de 503 cm3 à injection, l’essieu arrière rigide incite plus que de raison à jouer de la gâchette pour mettre 470 SL en travers. Des glisses bien contrôlées pour peu que l’on prenne l’habitude de déporter le corps à l’intérieur du virage pour assurer un contrepoids suffisant afin d’éviter de « mettre la cabane sur le chien »… Avec la pratique, on s’aperçoit vite qu’il est juste nécessaire de décaler le bassin (une fesse sur la selle, l’autre en dehors est une bonne proportion) pour laisser le quad dériver naturellement, tout en prenant soin de contre-braquer pour guider les roues avant dans la bonne direction. Réservez toutefois ce type de conduite aux terrains privés et non pas sur les chemins ouverts, à la vue de tous. Un comportement irréprochable est toujours préférable pour le bien de notre loisir favori ! Au passage, notez que Delta Mics a conservé la monte pneumatique Innova Xtreme Lite que les derniers 600 cm3.

Un bon rapport qualité/prix

Au final, à 5 290 €, le rapport prix/prestations du TGB Blade 470 SL 4×2 est très acceptable. Certes, il fait l’impasse sur les jantes alu, le porte-bagages avant, le treuil ou le faisceau électrique de l’attelage, mais sa finition et sa robustesse sont d’un très bon niveau. Il se limite à un seul coloris mixte noir/gris métal, mais il adopte de surcroît la face avant commune aux 600 et ses feux à LED modernes. On regrettera bien un poids conséquent de 338 kg et des suspensions sèches – surtout si l’on descend du nouveau 600 SER avec ses amortisseurs – mais n’oublions pas qu’il s’agit d’une machine au tarif très contenu. Seul le CFMoto CForce 450 4×4 Black Line fait mieux à 4 899 €, mais il est propulsé par un moteur de seulement 400 cm3 avec 100 kilos de plus sur la balance… Autre petit détail, il conviendra aussi de régler méthodiquement l’assiette du 470 SL pour éviter des louvoiements désagréables en ligne droite, une opération que votre concessionnaire pourra effectuer sans difficulté en suivant les directives d’un importateur très méticuleux dans son approche. Le freinage n’appelle pas de critique particulière, mis à part l’absence de leviers séparés au guidon pour ceux qui sont habitués à cette configuration. Pour les novices en revanche, le freinage centralisé sera plus simple à l’usage.