Reportage / Mondial du Quad

Le Mondial du Quad ne se limite pas à la fameuse endurance des 12 Heures. L’événement de Pont-de-Vaux a grandi en taille et propose également des courses pour les Kids et les SSV en plus du traditionnel Kenny Quad Contest. Retour sur ces épreuves, toutes aussi palpitantes que l’épreuve-phare !

 

Kenny Quad Contest

Anti-chambre des 12 Heures, le Kenny Quad Contest réunit tous types de quadeurs, chevronnés ou néophytes. Avec ses deux manches de 2 heures, à disputer en solo ou en duo, le Contest réclame moins de préparation physique, encore que la piste commune à l’épreuve reine met les bras et les jambes à rude épreuve ! Chaque année, le niveau augmente à tel point que les Français ne sont plus seuls sur cette compétition. Outre une forte affluence anglo-saxonne, Belges, Hollandais, Italiens et Espagnols viennent en découdre sur le circuit bressan. D’ailleurs, c’est le champion écossais Leon Beda qui décroche la pole position. Il est associé sur cette épreuve à Kimberly Van der Laan, l’une des filles du boss de VLS ; une marque de quads redoutable dans le sable il y a quelques années. Durant la course, seuls deux Français ont réussi à se glisser dans le top 5 de la première manche, enlevée par Quentin Ricard (#80) devant le duo italien Ioli/Ventura (#2) et les Belges Vanpoucke/Pareyn (#8). Louis Constant (#46) se classe 4e devant l’Espagnol Killian Diaz (#111). Tous terminent dans le même tour et approchent les 4 minutes au tour, temps qui leur permettrait d’être dans le Top 10 des 12 Heures ! Florent Née (#26) finit en sixième position, loin de son objectif… Le Normand se reprendra le dimanche en remportant la deuxième manche devant Louis Constant, Killian Diaz, Quentin Ricard et le tandem belge Vanpoucke/Pareyn. Au cumul des deux manches, Quentin Ricard remporte donc le Kenny Quad Contest 2018 devant Florent Née et Louis Constant. Un podium 100 % français, mais l’Espagnol Killian Diaz du team MG Racing de l’ami Marc Gobert (un vétéran de PDV !) était à 16 secondes de la 3e marche ! On remarquera aussi un autre vétéran en piste, Franck Allart (champion de France en 1996 et 1997), qui partageait le guidon de son Suzuki LT-R Handy Racing avec son fils Jérémy. Chez les féminines, l’Italienne Carla Gamboni (#30) s’impose en se hissant à la 23e place au scratch, alors que la Française Myriam Villard achève le Kenny Quad Contest à la 31e place.


Maxxis Kids Quad

Même plateau international pour les 3 manches du trophée Maxxis Kids Quad, avec 32 benjamins, minimes et cadets engagés. Cette fois, on aurait pu faire retentir la Marseillaise dès les qualifs avec le meilleur temps décroché par … Jules Lamet (#13) ! Et oui, la relève du champion de France Quad Cross 2003 est là, et le second n’est autre que Tony de Palma (#14), dont le père Pascal fut notamment co-vainqueur du Quaduro du Touquet en 2004 avec un petit jeune nommé Romain Couprie. Le Francilien Maxime Lopes da Fonseca (#113) prend le 3e temps devant Hugo Menier (#15), l’Anglais Alfie Walker (#7) et l’Italien Paolo Bellante (#10). Ces six pilotes se tiennent dans la même seconde ! Autant dire que ça va être chaud en course… Lancée le vendredi après-midi, la première manche semblait acquise pour Tony de Palma qui prenait l’ascendant sur ses adversaires directs. Malheureusement pour lui, une petite chute faisait tourner le protège-mains et bloquait le levier de frein… L’Anglais Walker n’en demandait pas tant pour s’imposer dans les derniers tours devant le Belge Ethan Leleu (#12) et Hugo Menier qui sauvait les couleurs tricolores ! Jules Lamet ne fera pas mieux que 5e et César Merle (#16) 7e. Le lendemain, les Kids se replaçaient sur la grille de départ, juste après l’arrivée de la 2e manche des 12 Heures, profitant ainsi du plein de spectateurs. Cette fois, rien ne viendra contrer la suprématie de Tony de Palma, leader de bout en bout malgré la pression de Hugo Menier, lequel finit à moins de 2 secondes et devient leader au provisoire après les contre-performances de Walker (15e) et Leleu. Le jeune Anglais Jack Young finit 3e devant Jules Lamet et Alexis Marthoud (#19). Tout se jouera dans la dernière course pour les Français, et c’est encore Tony de Palma qui fait un sans-faute ! Mieux, en résistant aux attaques du jeune belge Ethan Leleu (2e), il permet à Hugo Menier – 3e de cette ultime manche – de s’imposer au cumul des points. Tony montera quand même sur la troisième marche du podium au détriment de l’Anglais Walker et de Jules Lamet (5e). Chez les Minimes, le Britannique Rory Wood (#99) devance Leo Halus (#38), alors que Alban Delcambre (#66) l’emporte sur Mathis Lamet (#11) chez les Benjamins. Et bravo aux deux cadettes Loëly Caseiro (#22) et Louane Panisset (#111) !


Un tour au Quad Expo

Enfin, le développement du Mondial du Quad passe également par un salon. De nombreux exposants ont répondu présent au rendez-vous annuel de Pont-de-Vaux, notamment les constructeurs qui proposaient même des essais. Yamaha est évidemment un fidèle parmi les fidèles, son quad sportif YFZ450R ayant de nouveau fait un doublé sur les 12 Heures. Textron Off Road dévoilait son nouveau SSV super sportif Wildcat XX pour la première fois en France. Goes exposait ses deux nouveautés de petites cylindrées alors que CFMoto profitait du show exceptionnel de Maurizio “Pera” Perin pour exposer sa gamme complète, assortie des nouveautés du moment dont le CForce 600. Quant à Polaris, dont le stand était toujours aussi impressionnant en attendant le Polaris Camp, la bonne ambiance était de mise avec l’apéro offert aux participants de la PDV Rando ! Les équipementiers n’étaient pas en reste avec de nombreux stands, dont ceux, entre autres, des suspensions Öhlins, des kits déco Kutvek, de la personnalisation avec L.A. Sellerie Design, des amortisseurs Elka ou des pneus Arisun particulièrement plébiscités sur les SSV et Goldspeed pour les pneus de quad. Sans oublier les diverses boutiques, dont celle de Drag’On Distribution ainsi que Fullgaz qui fait son grand retour sur dans les sports mécaniques. L’an prochain, la famille Maingret et toute l’organisation de PDV Racing compte bien élargir encore cette vaste zone ouverte au public.


Retrouvez les classements complets sur le site d’AFC Micro