Racing / La dernière Production de JSL !

Serge Dorey fait partie de ces artisans de l’ombre qui mènent à la victoire. Sa griffe « JSL Production » est présente depuis de nombreuses saisons en compétition, et la dernière perf’ fut la pole position aux 12 Heures de Pont-de-Vaux 2018 avec ce proto à moteur Husqvarna que nous allons vous décortiquer.

Le Made in France s’impose !

Serge Dorey est présent dans les paddocks de course depuis les années 80, lorsqu’il modifiait notamment les partie-cycles de Yamaha Banshee … Depuis, ses trains avant, bras oscillant et même châssis complets ont des heures de compétition au compteur et de belles victoires à la clé. L’an passé, c’est notamment aux 12 Heures de Pont-de-Vaux que cette machine a fait parler d’elle, en décrochant le meilleur temps des essais chronos aux mains de Florent Ramel. Développé autour d’un châssis de Kawasaki KFX450R, ce quad de compétition sert de base de travail pour l’élaboration d’une nouvelle partie-cycle complète, dont on peut déjà entrevoir des pièces spécifiques. La chasse du train avant possède la particularité d’être réglable sur 16 mm via un excentrique sur chaque triangle supérieur. Le bras oscillant, plus long d’un pouce, reprend des éléments d’un Yamaha YFZ450R, dont l’excentrique, le porte-roulement, le support de disque de frein, l’arbre de roue ainsi que l’amortisseur arrière (ici le choix s’est porté sur des suspensions Extreme Racing Shox). JSL produit le bloque-écrou d’arbre de roue qui permet de serrer ce dernier moins fort et d’économiser ainsi le roulement. Une pièce JSL Production qui existe également pour les Yamaha YFZ et YFZ-R 450 et Raptor 700. Quant au bras oscillant, il existe une déclinaison pour tous les quads KTM 450 et 525 XC. L’une des particularités géométriques de ce quad est de délivrer une largeur de 128 cm au carré.

De multiples pièces savamment pensées

L’expérience engrangée durant toutes ces années de compétition a débouché sur le développement d’une gamme de pièces racing hautes performances. La colonne de direction renforcée et surtout démontable permet ainsi à Serge Dorey de garantir le tube principal en cas de chute, ce qui limite le budget dépenses. Encore un accessoire conçu pour tous les 450 ainsi que les 250 et 700 Raptor, disponible dans différentes hauteurs selon le gabarit et la discipline (cross ou sable). L’entreprise basée près de Sens (89) peut se permettre de garantir certaines pièces grâce à l’emploi de matière première de grande qualité, comme l’acier 25CD4S. La mécanique fait également partie du savoir-faire de JSL Production. Pour ce prototype de compétition, le choix s’est porté sur un moteur de Husqvarna FC 450 – la moto de cross de la marque suédoise rentrée dans le giron de l’Autrichien KTM – mais il est également possible de choisir un bloc KTM 450 SX année 2016-2020. Avec un piston qui dure 50 heures et une bielle 100 heures, la fiabilité est de mise. Leurs arbres communs autorisent le choix d’une boîte à 4, 5 ou 6 rapports. Et pour fiabiliser ce monocylindre, JSL développe un kit refroidisseur qui augmente la capacité d’huile de 400 ml, un atout sur les longues endurances. Encore une pièce racing qui existe pour des quads de différentes marques et même des motos de cross de 250 cm3. Sur un Yamaha YFZ450R, la capacité est ainsi portée à 1,9 litres au lieu de 1,3 l d’origine. En attendant la version définitive, ce prototype JSL Production va rejoindre la Savoie, où son propriétaire Yann “Minus” Magnin participera à plusieurs courses de la Ligue Auvergne-Rhône-Alpes.


JSL Production au 06 60 75 40 30 ou sergedorey89@gmail.com