Jérémie Warnia indétrônable à Ernée

Au terme de trois manches très rythmées sur un circuit d’Ernée magnifiquement préparé pour recevoir l’élite du quad, Jérémie Warnia renforce sa place de leader du championnat de France de Quad Cross. Devancé par Randy Naveaux et Andrea Cesari, Sylvain Petit rétrograde à la 4e place au classement général.

Ernée recevait le championnat de France de Quad Cross Elite et par là-même des quads pour la première fois sur son circuit de renommée internationale. Un événement que le moto-club n’a pas manqué de préparer avec la même attention que s’il s’agissait d’une épreuve mondiale de motocross, comme ils ont pu le faire avec le Motocross des Nations en 2015 ou le MXGP en 2017. Régulièrement, la piste verra un défilé d’engins de TP pour passer la herse ou niveler les ornières afin d’offrir des conditions idéales à la trentaine de quadeurs présents. Malgré le décès du fondateur du circuit et président d’honneur du club Raymond Demy le mercredi précédent l’épreuve, la dynamique restait présente et ce travail régulier aura permis aux centaines de spectateurs d’apprécier le rythme élevé des quatre-roues au cours des essais, puis des trois manches de 20 minutes. Dès les chronos, Jérémie Warnia (#62) montrait sa détermination à donner le meilleur de lui-même sur son YFZ450 préparé par Alexis Monin, le boss du team By Rapport / PSR / Bud Racing.

Les trois départs seront toutefois enlevés par Andrea Cesari Junior (#12). Le sympathique pilote italien s’était pourtant fendu de 1 300 km de route pour rejoindre Ernée, mais c’est le prix à payer pour rouler sur un championnat relevé. Outre ce gros niveau, c’est aussi l’ambiance sympa régnant dans le paddock qui attire le champion d’Italie. Le cas est un peu similaire pour Xavier Petroque (#323), dont c’est la première saison en Elite, lui qui n’avait posé ses roues que sur les circuits des championnats de Normandie et du Grand Ouest. S’il ne repart qu’avec 4 points, l’expérience engrangée à Ernée fut bénéfique. Pour Sylvain Petit (#141), deuxième du classement provisoire, le rythme était très bon sur le seul Kawasaki KFX450R engagé sur la totalité du championnat, mais il buttera sur le champion de France 2017 Randy Naveaux (#1), avec qui il livrera une belle bataille dans la première manche. Deux fois 2e et une fois 3e derrière Andrea Cesari, Randy Naveaux reprend la seconde place du championnat.

Toujours régulier, Laurent Boissy (#92) termine 6e, sa place également au classement provisoire au terme de cette date mayennaise. A un point près, il intégrait le top 5 du jour au détriment du jeune espoir allemand Manfred Zienecker (#189), lequel roule aussi sous la dynamique structure By Rapport. Derrière Amerigo Ventura (#136), Nicolas Boucher (#310) conforte sa septième position au classement national devant un Lylian Léger (#111) constant lui aussi. En proie avec divers soucis mécaniques, Maxime Ribes (#44) n’a pu donner le meilleur de lui-même et sauvera même sa journée grâce au prêt du second quad de Lylian Léger. Un beau geste sportif entre quadeurs ! Le classement vétéran sera remporté par Cyril Lamet (#311), qui n’est pas le dernier venu dans le paddock, ni dans le palmarès du championnat de France de Quad Cross… Le pilote du moto-club de Brou avait en effet décroché le Graal en 2003 (!) et il continue à se faire plaisir, même s’il consacre maintenant beaucoup de temps à faire rouler ses deux fils Mathis et Jules. Le calendrier Quad Cross fait une pause jusqu’au 8 juillet, date à laquelle le paddock rejoindra l’Alsace et Bartenheim.


Tous les classements (manches, journée et championnat) sur le site de la FFM