Reportage / Rando du Grand Ouest

La première Rando du Grand Ouest initiée par les concessionnaires Polaris du quart nord-ouest et le Moto-club d’Ernée fut une belle réussite malgré un parcours submergé par les pluies diluviennes des dernières semaines… Les flaques des chemins creux se sont transformées en véritables baignoires, mais chacun sait que les quadeurs aiment ces conditions dantesques !

Quand l’enthousiasme de plusieurs entités s’unissent, on peut soulever des montagnes… Point de montagne en Mayenne, mais un bel événement loisir sous les couleurs de Polaris. L’idée est partie d’une discussion ouverte entre Philippe Lecomte le président du Moto-club d’Ernée et Thierry Launay, le concessionnaire Polaris basé à 2 km du célèbre circuit, qui a notamment accueilli le Motocross des Nations en 2015 avec le succès que l’on connaît. La volonté du club était d’élargir ses activités et de mettre son savoir-faire en matière d’organisation au service des quadeurs et autres ssvéistes. Sur ce plan, la réussite était totale, même si quelques détails seront affinés pour l’année prochaine. Mais un tel lieu ne pouvait se satisfaire d’une simple randonnée locale, et rapidement le projet est remonté chez Polaris France afin de lancer l’idée d’un événement régional. Finalement, ce sont plusieurs concessionnaires du Nord-Ouest (dont Launay, Odic, RPM, Erikwad, Guillard, Petitpas et Le Mans Quad) qui s’investiront dans cette première Rando du Grand Ouest. Une belle occasion de venir rouler avec ses clients dans une région inexplorée pour la plupart des participants venus de Normandie, Bretagne et autres Pays de Loire.

 

Les idées germant dans la tête des uns et des autres, une partie salon avec les véhicules phares de la marque est rapidement venue s’imposer afin de permettre aux randonneurs d’essayer les dernières nouveautés. Un choix d’autant plus légitime que la Rando du Grand Ouest est ouverte aux possesseurs de machines d’autres marques… Plusieurs véhicules étaient disponibles pour des tests, dont divers Sportsman, RZR S 900, Ranger XP 1000 et même le dernier General ABS. La zone d’essais empruntait une partie du circuit, ce qui permettait de mettre en valeur les qualités dynamiques des produits sur ces zones escarpées. Mais forcément, des passionnés de quad et de SSV veulent avant tout rouler et deux randonnées – l’une le samedi, l’autre le dimanche – sont mises en place avec la bonne volonté du club local Les Balada’Quads. Les guides ont d’ailleurs dû composer avec les caprices de la météo catastrophique, dont les pluies incessantes depuis cet hiver ont imposé de modifier le tracé au dernier moment, un ultime orage le vendredi après-midi en a même remis une couche… Qu’importe, les quadeurs du Grand Ouest sont vaillants, tout comme les conducteurs de SSV !

 

Au retour de la rando, une bonne tablée attendait pilotes et passagers. Chacun sait, aussi, que tenir le guidon d’un quad ou le volant d’un SSV ouvre l’appétit et que, par conséquence, il faut savoir remplir ces estomacs convenablement ! Quelque 300 repas auront donc été servis le samedi midi avant d’aller digérer dans les prairies alentours, où deux banderolées ont été tracées pour permettre aux plus téméraires d’en remettre une louche avec leur machine. Les amateurs de franchissement avaient également plusieurs zones (bourbier et traverses de bois) à leur disposition pour parfaire leur condition physique et surtout leur technique de pilotage. Au total, ces trois secteurs offraient un développé de 12 km à parcourir à volonté. Une chouette attention de l’organisation. Le soleil reviendra pour l’apéritif, ce qui a permis de passer un sympathique moment avec 3 couples venus de la région de Nantes, avant de passer à table le soir sous le chapiteau pour une soirée festive et dansante. Le dimanche matin, un briefing matinal rappellera les règles à respecter pour conserver une bonne image de la pratique du tout-terrain avant le départ par groupes d’une vingtaine de véhicules pour une nouvelle boucle de 60 km. L’après-midi sera à nouveau libre sur les 12 km du tracé entourant le circuit d’Ernée.

 

Un bilan très satisfaisant pour ce « mini Polaris Camp », même si l’on n’est évidemment loin de l’armada déployée par la filiale française du constructeur américain pour son grand rassemblement annuel organisé en Corrèze au mois de septembre. L’essentiel était de rassembler les forces vives du Grand Ouest du réseau et cela a parfaitement fonctionné comme le soulignait Philippe Hugé, le responsable des ventes de Polaris France. De nombreux essais ont pu être effectués par les participants, ce qui coïncidait également avec la sortie du General 1000 ABS notamment. De côté du moto-club d’Ernée, on pourrait difficilement leur reprocher quoi que ce soit, tant les efforts déployés pour mettre leur site à disposition des passionnés de tout-terrain à quatre roues ont été à la hauteur de l’image que l’on se fait du circuit. Vastes sanitaires, zone de lavage pour les machines, salle fermée et chauffée pour les repas du midi et terrain de jeu remarquable à deux pas du parking, il ne manque qu’une météo plus clémente pour que la Rando du Grand Ouest devienne une référence dans la région. Encore que, la boue a ajouté un peu de piment pour cette première !