Advertisement

Reportage / Polaris Camp #13

Le chiffre 13 suscite parfois des controverses, mais dans le cas du Polaris Camp, tous s’accorderont à dire qu’il a porté chance au rassemblement communautaire de la marque américaine ! Un temps splendide, une belle ambiance familiale, des essais à foison, des parcours idéaux pour les quads comme pour les SSV, et surtout plus de 500 véhicules… Et oui, le Polaris Camp a toujours autant de succès !

Le Polaris Camp garde sa superbe !

Arriver à la 13e édition et continuer d’attirer plus d’un demi-millier de machines, en voilà une performance ! C’est sans doute la satisfaction première des organisateurs, à savoir Polaris France, JLFO, sans oublier Orgacom qui gère magistralement le Club Polaris avec plus 33 000 membres. Un franc succès qui a même gagné d’autres pays, dont l’Amérique du Sud puisqu’un “Club Polaris Mexico” a vu le jour récemment. Mais le Polaris Camp, ça reste chez nous et nulle part ailleurs ! Chez nous, cela veut dire en Corrèze, au cœur de la Xaintrie, à Reygades plus précisément. Cette petite bourgade nichée sur les plateaux corréziens vit, chaque année depuis 13 ans, à l’heure américaine durant plusieurs jours ; puisque la fête commence bien avant le week-end le temps d’installer un vaste showroom au centre du circuit Paul Grafouillère, où se déroule une semaine plus tôt le Kenny Festival et l’AMV Quadrézienne. Des terres aussi accueillantes que la population pour les véhicules tout-terrain. Il faut dire que les frères Jean-Luc et Thierry Fouchet sont un peu comme à la maison, puisqu’ils permettent de faire tourner de nombreuses affaires (hôtels, restaurants, gîtes, commerces, etc.) depuis plus de 20 ans avec leurs événements, plus les producteurs locaux et diverses associations. A l’heure où les estivants ont pris le chemin de la rentrée, Reygades continue de vivre grâce aux quelque 800 participants de ce Polaris Camp #13.

86 concessionnaires dynamiques

Une bonne partie de ces huit cents personnes – pilotes et passagers – est également présente grâce à la mobilisation des concessionnaires Polaris. Sur les 120 points de vente officiels, 86 étaient présents sur ce dernier Polaris Camp en date. Un beau score, sachant que le samedi est souvent la journée la plus chargée pour ces revendeurs… Mais emmener ses clients à Reygades, c’est aussi une tradition qui permet de rentrer encore un peu plus dans l’univers Polaris. Chez RPM, concessionnaire de Juigné-sur-Loire (49), on dénombrait une bonne demi-douzaine de quadeurs dont c’était la première participation. Parmi eux, Mehdi et sa femme Nadège s’engageaient sur les chemins corréziens bien entourés par les autres membres venus rouler sous les couleurs de la concession angevine. Il convient de préciser que Mehdi n’a plus l’usage de ses jambes depuis un accident de moto, et que le quad lui permet de vivre d’autres moments exaltants. Sur l’ensemble du site, l’accès est facilité pour que les personnes à mobilité réduite avec le programme « Handi Quad ». Sur le parcours, il n’y a pas un passage critique sans la présence d’un marshal de la sympathique équipe de Jean-Luc Fouchet (JLFO). Et bien entendu, on peut toujours compter sur la solidarité des quadeurs en cas de souci… Pendant ce temps, la Rando Touristique arrivait au domaine Alystar du champion du Monde d’Enduro Olivier Rebufie, où la table dressée par sa mère Maria allait régaler les convives, dont un groupe mené par Fabien Rémy de la concession Axe Quad 77.

Rando Tout-Terrain ou Touristique

Cette rando touristique démarre le samedi matin, pendant que les autres « campers » profitent des essais des quads et SSV de la gamme 2019 – sur deux pistes distinctes – et autres baptêmes de RZR proposées sur la piste de cross ; le départ de la Rando tout-terrain ne débutant qu’en début d’après-midi. C’est justement cette dernière formule qu’ont choisi nos deux vainqueurs du jeu-concours Aline et Jean-Rémy, qui ont gagné leurs inscriptions pour le Polaris Camp #13 après avoir correctement répondu à 3 questions sur notre page Facebook. Après avoir pris part à la Rando Touristique il y a trois ans, ils ont préféré arpenter les pistes techniques de la Rando TT et leur satisfaction était pleine : « Super week-end ! On s’est bien défoulés physiquement sur la rando, on a fait de belles rencontres et on a même pu essayer trois nouveaux modèles. Pour ma part, je vais peut-être me laisser tenter par un Sportsman 570, qui a bien évolué par rapport à celui que j’avais acheté il y a quatre ans. Et nous tenons à remercier le Club Polaris et Polaris France pour ces invitations » précise Aline, alors que son compagnon a essayé les Sportsman XP 1000 et Scrambler 1000. Un week-end inattendu pour nos deux Normands. Mais la palme du déplacement le plus lointain est à mettre à l’actif de la concession Passion Service à Munster (68), où le boss Ralf Jaegle a motivé sept de ses clients pour venir à Reygades … en quad et SSV par les chemins ! Un périple de 1 500 km qui n’a pas fait peur au doyen Jean-Marie, 72 ans au compteur, lequel fera le voyage au volant de son RZR 900. Une performance saluée par le boss de Polaris France Emmanuel Péan, qui remettra un trophée « Baroudeurs » à cette vaillante équipe alsacienne !

Polaris continue de tisser sa toile…

Les Américains ont une culture différente de la nôtre, mais on ne peut pas dire que Polaris France garde les deux pieds dans le même sabot… Outre une 13e édition riche en activités diverses, la filiale française et le Club Polaris ont créé un nouvel événement pour 2019, le Polaris Escape Maroc. Ce raid, destiné à tous les propriétaires de Polaris, se déroulera en mars prochain, et les grandes lignes ont été présentées à Reygades par le chef d’orchestre David Castera ; qui fut, entre autres, Directeur sportif du Dakar. Un homme de terrain qui prépare donc une superbe semaine aux amateurs de pure évasion. Ce dynamisme tombe à pic pour Polaris France, après un hiver passable dû à un manque de disponibilité de machines… Mais le rythme de l’usine européenne a repris un bon tempo et de nouveaux RZR 1000 vont arriver en novembre prochain, en attendant d’autres nouveautés selon Emmanuel Péan : « Polaris a changé de politique. La maison mère ne fait plus de gros lancement annuel fin juillet comme les années précédentes, car elle préfère sortir des nouveautés plus régulièrement, tout au long de la saison. Cela nous permet de mieux cibler nos campagnes marketing et cela profite également au réseau qui peut travailler les différentes gammes de produits au fil des mois. Et les clients vont apprécier les prochaines évolutions qui vont nous permettre de conforter notre place de leader sur le marché français ». Et tout cas, les aficionados de Polaris ne sont pas les derniers à se mettre à table, non sans avoir préparé un apéro des régions dignes de la culture française ! Et le dimanche matin, tout le monde était frais pour repartir sur une deuxième boucle tout aussi technique que la première… Un Polaris Camp, ça ne se raconte pas, ça se vit ! FacebookMalgré tout, la rédaction de Quad-SSV.com vous proposera un album photo de cette édition 2018 dans les prochains jours sur sa page Facebook.

 

Liste des concessionnaires