Advertisement

Rando / La Haute-Provence, plus loin !

De la Haute-Provence, on ne connait souvent que les fleurons comme les Gorges du Verdon, le Lubéron ou les champs de lavande. En quad ou en SSV et avec un bon guide, la région a beaucoup d’autres trésors à offrir, et côté paysages, saveurs ou parfums, il y en a dans tous les sens. Alors en piste avec Philippe, le boss de Crépon Organisation et un petit groupe de Haut-savoyards venus fêter l’anniversaire de l’un d’entre eux. Car comme chacun sait, une belle rando, c’est d’abord de bons moments partagés entre amis.

« C’est presque un rendez-vous annuel avec Philippe, et on revient parce qu’il n’a jamais réussi à nous perdre »assure Jacky qui a entrainé ce week-end de juin, son copain Christian et deux couples d’amis rencontrés lors des sorties organisées par leur concessionnaire, le Garage Busato à Fillinges (Haute-Savoie). Ce sont tous de vrais mordus de quad. Jacky rêve de prendre sa retraite et de faire un long raid. « Une semaine, quinze jours ou trois mois » projette-t-il. Christian roule avec lui depuis toujours et partage la même envie. « A condition d’avoir encore le physique » précise-t-il quand même. Annick, elle rêve de découvrir le désert, alors que son mari Stéphane pense lui à faire découvrir le quad à plus de monde. « Une vraie passion, ça a besoin d’être partagé » assure-t-il. Yoann, leur fils est plus tenté par le volant d’un Can-Am Maverick X3. « Mais dans les grands espaces, car ce n’est pas une machine pour la Haute-Savoie ! » plaisante-t-il. Sa compagne, Tamara, a elle aussi l’envie d’essayer le SSV et de partir dans le désert.

Au pays des lavandes

En attendant, notre petit groupe quitte Digne (Alpes-de-Haute-Provence) en direction du Sud, et une fois sorti de la vallée de la Bléone se hisse sur les doux vallonnements du Plateau de Puimichel. Nos quads tirent des bords entre les champs de lavande, les bosquets et les cultures dans une enivrante sensation de liberté. Sous les feux de l’été, ces paysages verdoyants vont bientôt se colorer d’or et de mauve, et charger l’air de parfums de paille, de thym et de lavande. Pour pimenter la boucle, Philippe a trouvé quelques raidillons ravinés et une ancienne voie romaine qui nous ramènent vers la Vallée de la Durance et les silhouettes colossales des « Pénitents des Mées ». Le moment est venu de faire une pause et les pleins des machines avant d’enjamber la rivière et de filer vers la Vallée du Jabron, où nous attend une aire de pique-nique ombragée.

La Provence des quatre saisons

Philippe et Sylvie ont prévu un copieux buffet de charcuteries et de spécialités locales, auquel s’ajoutent des breuvages et des fromages de Haute-Savoie. Une fois rassasiés, nous repartons à l’assaut des versants boisés qui grimpent vers les cimes de la Montagne de Mare, à la limite des Hautes-Alpes. Le temps qui se couvre enveloppe de brumes les crêtes de la Montagne de Lure, qui, vers le Sud, barrent l’horizon. La pluie qui menaçait bénit finalement notre arrivée à Lachau, un joli village perché aux confins de la Drôme provençale et des Baronnies. Le parcours s’enfonce toujours plus avant dans des paysages montagneux sauvages et grandioses et le contraste est total entre les pistes perdues quimusardent dans les alpages et les chemins ravinés en sous-bois qui se confondent en ruisseaux ou en torrents. Plus loin, en escaladant les contreforts du Plateau d’Albion, on découvre même des traces de neige et des chemins de plus en plus boueux avant de terminer notre étape à Sault, au pied du Mont Ventoux.

De village en village

Le lendemain, retour sur Digne par les pistes du Plateau d’Albion, qui borde au Sud la Montagne de Lure. Les chemins caillouteux s’enchaînent avec de petites routes tortueuses, dévoilant au détour des virages une succession de petits villages pittoresques où il fait bon s’arrêter à une terrasse ou à l’ombre des platanes. De Saint-Trinit à Saint-Etienne-les-Orgues en passant par Saint-Michel-l’Observatoire, c’est un peu le paradis de la randonnée, des paysages variés qui se creusent en arrivant sur la Durance, des chemins qui se faufilent au milieu des forêts de petits chênes, des traces oubliées envahies par les genêts où il faut jouer des coudes, des épaules et parfois des bras pour ouvrir un passage, et c’est à peine si l’on croise quelques randonneurs autour de Banon, l’un de ces villages les plus touristiques. Après un bref retour à la civilisation pour franchir la Durance, Philippe nous entraine dans une ultime boucle encore plus aérienne sur les hauteurs du Col de Puimichel, une dernière bouffée de chlorophylle, de senteurs balsamiques et d’adrénaline avant de prendre le chemin du retour. Vous pouvez retrouver un album photos de la journée sur notre page Facebook.

En piste avec Crépon Organisation

Guide diplômé et prestataire fidèle de BRP France, Philippe Crépon organise des randonnées en Haute-Provence et dans les régions voisines, ainsi que des raids plus lointains dans les Pyrénées, le Massif Central et le Sénégal. A venir un Genève-Nice du 30 septembre au 5 octobre. Contact : Crépon Organisation au 06 07 54 99 94 et www.crepon-organisation.com

Can-Am Outlander Max 570 XT : Il a tout d’un grand !

Ce week-end en Provence nous a permis d’effectuer près de 400 km au guidon du milieu de gamme Outlander. Extérieurement et niveau équipements, ce Max XT n’a rien à envier à ses grands frères et il se révèle plus accessible grâce à un gabarit plus ramassé, des pneus plus petits et un moteur plus souple. En pointe, il peut flirter avec les 100 km/h et suivre aisément un groupe essentiellement composé de 1000 cm3. Le couple du moteur est également parfait pour évoluer en douceur dans les passages plus techniques. Il ne faut d’ailleurs pas hésiter à tourner à fond le large guidon pour exploiter tout le rayon de braquage dans les virages serrés, même s’il garde le caractère sous-vireur de la famille Outlander. Rien à redire coté freinage, suspensions ou ergonomie, à part une transmission un peu bruyante, on ne voit rien à lui reprocher, d’autant qu’affiché à 11 199 euros, il offre un rapport prix/performances très bien placé.