Reportage Piste des lions / 1re journée

Un parfum de Croisière Blanche ! En arrivant hier soir au Mayet-de-Montagne (Allier), la plaque tournante de cette classique, les équipages de la trentaine de quads et la trentaine de SSV participants ont été accueillis par quelques flocons de neige, qui, dans la nuit, se sont accumulés sur les hauteurs de la Montagne Bourbonnaise.

Avec 180 km au menu, dont une partie nocturne, cette “grosse” première journée a débuté dans la fraicheur et sur des pistes techniques et parfois glissantes. De quoi ravir les habitués et les nouveaux venus comme Patrice, un ancien trialiste passé au quad il y a cinq ans, qui déplore juste que son Outlander 650 ne soit pas équipé d’une direction assistée. « Dans les grosses ornières, j’en ai plein les bras, confie-t-il, mais pour le reste, j’adore cette région que je découvre. C’est bien organisé et je ne regrette pas d’être parti dans un groupe alors qu’au départ je pensais rouler au road-book. Ça roule plus vite que si j’avais été tout seul, mais c’est plus sympa ».

 

Changement de décor après la pause déjeuner avec l’irruption d’un soleil printanier qui a réchauffé les paysages et les participants tout au long de cette boucle en Allier, vers la vallée du Sichon et le Puy de Montoncel. A noter la présence amicale des élus de différentes communes parmi Le Mayet-de-Montagne, La Prugne, Lavoine, Saint-Clément, La Guillermie, La Chabanne, Saint-Nicolas-des-Biefs, Ferrières, Châtel-Montagne, Nizerolles et Arfeuilles, venus saluer les équipes de l’organisation en place le long du parcours sur les points sensibles et les principales difficultés. A suivre…

 

Article sponsorisé par :