Advertisement

Axel Allétru domine le Maxxis SSV Trophy

La vitesse d’Anthony Jurado – vainqueur en 2017 – au volant de son puissant Can-Am Maverick X3 n’aura pas été suffisante pour contrer la suprématie d’Axel Allétru. Le pilote du Polaris RZR Turbo offrira une véritable démonstration de pilotage aux spectateurs en remportant 4 manches sur 4… Chapeau bas !

Pont-de-Vaux accueille les SSV depuis quatre ans, et force est de constater que le niveau est très relevé cette année. L’arrivée des puissants Can-Am Maverick (ex-X3) ont obligé leurs adversaires roulant en Polaris et en Yamaha à affûter leurs machines autant que leur pilotage. Impressionnant aux commandes de son Maverick X3 (#5) aux couleurs orangées de la concession JV Racing (Montpellier), Anthony Jurado fait tomber le chrono dès les essais libres en devançant l’Italien Lonardi Duilio (Maverick #127) et le Belge Pascal Mercier (Maverick #440) de plus de 5 secondes ! Lors des essais chronos, Axel Allétru pointait son RZR Turbo (#1) à la deuxième place à moins d’une seconde… On s’est alors dit que tout allait se jouer entre les deux hommes, même s’il ne faut jamais négliger les rapides Belges Philippe Pensis (Maverick #21) et Sébastien Guyette (RZR #490). Le premier Yamaha, celui de Thibault Lefrançois (#76), prend le 8e temps juste devant notre ami québécois Martin Horik (#11). Le présentateur de l’émission Octane est présent pour la 3e année consécutive au volant d’un Can-Am préparé par la société BTR. Vainqueur ici-même il y a deux ans, le rallyeman Adrien Van Beveren – tout juste rentré du Chili où il disputait le Rallye de l’Atacama en moto – décroche le 15e temps à 15 secondes du leader Jurado. Mais les chronos sont une chose, la course en est une autre, surtout que les manches de 45 minutes restent intenses pour les pilotes, qui ont tendance à ne pas ménager leurs machines sur les sauts

Dès la première manche, Axel Allétru met les pendules à l’heure et passe le drapeau à damier en tête avec 19 secondes d’avance sur le RZR Turbo de Sébastien Guyette, un des tous meilleurs pilotes européens de SSV ; et par ailleurs vainqueur ici en 2015. Le pilotage très généreux d’Anthony Jurado a eu raison de la mécanique de son Can-Am… On retrouvera cependant 3 Maverick dans le top 5 avec respectivement Pensis, Duilio et Mercier. Thibault Lefrançois échoue à 4 secondes de la cinquième place malgré une belle combativité sur son YXZ1000R aux couleurs de sa concession TL Loisirs. En proie avec des freins peu efficaces, Martin Horik finit 8e, alors que le tout jeune Tom Verdier se place 11e. Bis repetita dans la seconde manche, avec une victoire incontestable d’Axel Alletru devant les Belges Guyette, Mercier, Decourty (#44) et Pensis. Les Français Maxime Blanc (Maverick #69) et Tom Verdier (#34) terminent respectivement 6 et 7 devant Martin Horik, encore 8e.

Après ces deux manches du vendredi, les mécanos ont le temps de remettre les SSV en état pour préparer au mieux la 3e des quatre courses du week-end… Si Axel Allétru prend à nouveau un super départ et qu’il gère sauts et trajectoires à la perfection, Anthony Jurado sort le grand jeu et remonte un à un ses adversaires pour finalement prendre le leadership provisoire de la course. Mais il devra baisser pavillon après un incident mécanique et laisser filer le pilote Polaris France vers une 3e victoire d’affilée… Nouveau tir groupé belge avec Guyette, Mercier, Decourty et Pensis, alors que Blanc et Lefrançois se positionnent 6 et 7 devant le Belge Stephan Gilissen (#47) et l’Anglais Michael Edwards (#333). Le Français Bruno Duchiron (RZR #37) ferme le top 10. Dernière course du week-end, et nouvelle domination du pilote Moto Quad Station Lille, Axel Allétru. Cette fois, Jurado et Verdier n’auront pas pris le départ, et Sébastien Guyette – alors second au provisoire – est victime d’une crevaison… Il laissera filer son compatriote Pascal Mercier sur la seconde marche de la course et du général, et se contentera de la troisième place finale. Decourty, Blanc et Lefrançois font à nouveau un tir groupé à plusieurs secondes d’intervalle. Au classement final, Allétru (RZR) remporte le Maxxis SSV Trophy devant Mercier (Maverick) et Guyette (RZR). A la 4e place, on retrouve Decourty, suivi de Pensis, Blanc et Lefrançois qui place le premier Yamaha au 7e rang. Autre YXZ1000R, Charles Roche (#37) termine 11e. La performance d’Axel Allétru est d’autant plus remarquable que ce pilote est paraplégique depuis un accident en championnat du Monde de motocross en 2010. Axel surmonte cette épreuve de la vie avec une détermination qui inspire respect et admiration.  


Retrouvez les classements complets ici