Reportage / 8e Can-Am Adventure

Après l’Auvergne et les Alpes-de-Haute-Provence, le Can-Am Adventure s’attaque à l’Ile-de-France pour plus de proximité avec de nouveaux randonneurs roulant en Outlander, Renegade ou Maverick. Une 8e édition plutôt réussie, même si elle fut bien arrosée, non pas de breuvage alcoolisé, mais par une véritable tempête ! Qu’importe, les Can-Am boys & girls sont de valeureux baroudeurs !

Organiser un tel événement en Ile-de-France aurait pu paraître saugrenu, mais le pari tenu par Crépon Organisation – en charge du Can-Am Adventure depuis 8 ans – ne s’est finalement pas avéré si utopiste. En s’appuyant sur l’expérience de Jérémy Halter, le boss de la base de Univers Tout Terrain, Philippe Crépon a pu mener à bien ce rassemblement annuel français de la marque québécoise. D’une part, cette édition a permis d’attirer une clientèle d’un grand quart Nord-est de la France, et pour les autres, de découvrir une autre région de France ; trop souvent « rattachée » à Paris alors que la Seine-et-Marne conserve ce côté provincial tant recherché. Plus de 220 « Adventurers » se sont donc retrouvés à La Ferté-Gaucher (77) sur une base totalement dédiée au tout-terrain, mais dont les alentours sont parsemés de longs chemins et de quelques richesses historiques et médiévales. Au-delà de ces découvertes, le sérieux des organisateurs a démontré aux autorités qu’il est tout à fait possible de lancer une randonnée motorisée dans des secteurs habituellement interdit aux véhicules à moteur grâce à un gros travail en amont de Jérémy Halter et de son bras-droit Mylène auprès des mairies et diverses associations, notamment les chasseurs et agriculteurs.

 

Randonner intelligemment

Traverser la Vallée du Petit Morin en quad et en SSV aurait été impensable sans ces multiples réunions, au cours desquelles le parcours fut décidé avec les différents intervenants. Lors du premier briefing le samedi, il fut d’ailleurs rappelé aux participants le long travail qu’a nécessité la mise en place de cet événement communautaire. Une approche qui convient parfaitement à la filiale BRP France, elle qui met en avant son programme « Responsible Rider » visant à sensibiliser ses clients sur le respect de l’environnement et de ses nombreux usagers. Sur ce point, on peut dire que les pilotes ont parfaitement jouer le jeu lors des traversées des zones sensibles et des petits hameaux. Et lorsque l’on décroche un sourire en saluant leurs habitants, on se dit que le pari est gagné ! Cette première boucle traversant la Vallée du Petit Morin a offert un parcours très roulant de 111 km, par une température agréable et même un franc soleil pour ceux qui sont partis les premiers le matin. Au fur et à mesure du départ des petits groupes de 5 machines, la base d’Univers Tout Terrain se vidait de ses visiteurs du week-end, qui reviendront pour mettre les pieds sous la table vers 13 heures pour les plus rapides. Entre temps, une pause au jardin paysagé Le Point du Jour à Verdelot (77) permettait de goûter aux spécialités locales, comme un jus de pomme produit à la ferme voisine ou une limonade agrémentée d’un sirop de menthe poivrée qui fera l’unanimité auprès des randonneurs !

 

Buffet à volonté !

On ne badine pas avec l’estomac d’un quadeur au Can-Am Adventure ! Après cette bonne sortie, et avant d’attaquer le parcours trialisant d’Univers Tout Terrain, il fallait reprendre des forces… Sur ce point, c’était un zéro faute, avec de belles tables rondes pour les chevaliers casqués et un copieux buffet à volonté le midi, avec entrées, divers plats chauds, fromages et desserts. Le ventre bien rempli, le Can-Am Adventure se poursuivait sur le terrain de franchissement sur site. Un vaste espace de 35 hectares où de nombreux guides étaient là pour prodiguer des conseils aux participants de tous niveaux. De simples croisements de pont au franchissement d’un gros pierrier donnant sur un pont en bois, sans oublier « la bascule » où le toujours jovial speaker Yves Crouzet promettait une tournée de bière du Grand Morin issue de la Brasserie locale du Pont de Coude, il y avait largement de quoi s’en mettre plein les bras ! Pour les plus motivés, trois gros bourbiers attendaient les Outlander et Renegade équipés du kit radiateur identiques aux modèles X mr. Forcément, le plus petit bourbier était … le plus piégeux ! Et, pour les énervés de la gâchette (quad) et du pied droit (SSV), une piste de vitesse donnait lieu à de belles accélérations et autres glisses, alors que les baptêmes en Maverick s’enchaînaient sans répit. Une belle découverte que ce SSV super sportif de la firme Can-Am pour de nombreux quadeurs. Et bien entendu, les essais de la gamme 2019 n’en finissaient plus tout au long de ce samedi après-midi.

 

Une soirée festive et pleine de surprise

La journée terminée et les machines rangées au parking fermé, la soirée débutait dans un vaste hangar à l’abri d’une tempête annoncée au cours de la nuit. Un bon moment de détente durant lequel chacun racontait ses péripéties de la journée. Et sur les zones de cette base dédiée aux sports mécaniques, il y avait de quoi ramener des anecdotes ! Pendant ce temps, trois beaux cuissots de bœuf finissaient de cuire au crépitement du feu de bois. Le repas s’annonçait encore largement garni, alors qu’un magicien s’affairait sur la scène à la recherche de volontaires pour explorer d’autres sensations… Personne n’a disparu au dernier recensement et tout le monde est reparti sur ses deux jambes ! Il valait mieux car le dimanche matin imposait de courir pour venir prendre le petit-déjeuner collectif… Une pluie battante a eu raison des moins braves, alors que plusieurs dizaines de vrais baroudeurs s’apprêtaient à démarrer la deuxième boucle en direction de la cité médiévale de Provins. Une découverte historique marquée par un accueil sympathique des participants par l’Office du Tourisme. Le fil de la balade reprenait son cours par des chemins plus techniques que la veille, traversant même des forêts classées Natura 2000 après obtention d’autorisations exceptionnelles. L’organisation remerciera d’ailleurs les élus de la région pour avoir facilité la mise en place de cet événement annuel, contrôlé en permanence par les 45 marshals bénévoles du Team DBH à chaque passage critique (franchissement, traversée de route, etc.).

 

Opération séduction réussie !

La dernière pause avant la fin de la deuxième virée de 130 km faisait une halte à La Cabane, un lieu insolite créé par le Team DBH qui passera d’ailleurs dans l’émission « La Cabane de l’Extrême » sur la chaîne RMC Découverte. Le parfait déroulé de ce 8e Can-Am Adventure est à mettre à l’actif des participants respectueux des consignes de l’organisation, mais également de la parfaite synergie entre les équipes de Crépon Organisation, d’Univers Tout Terrain et du team DBH. Pour 2019, plusieurs pistes sont en cours de réflexion, avec pourquoi pas 4 Can-Am Adventure régionaux (imaginez la France coupée en quatre quarts), offrant plus de proximité encore avec les clients des 4 coins du territoire national. Visiblement, la formule tend à évoluer encore, un peu comme les Outlander du millésime 2019 qui passeront prochainement entre les mains de notre rédaction pour un essai complet… En tout cas, bravo à tous les participants pour leur tenue exemplaire sur les chemins d’Ile-de-France et à bientôt pour un album photo sur notre page Facebook !

 

Liste des concessionnaires

     

(Liste non exhaustive)