Bihr Adventure 2019 : une édition de Warriors !

Les années se suivent et ne se ressemblent pas. Après une édition 2018 sous un soleil quasi-estival, le Bihr Adventure nouveau millésime fut abondamment arrosé le samedi après-midi, en plein milieu d’une randonnée magnifiée par un nouveau parcours. Qu’importe, quadeurs, ssvéistes et enduristes moto avaient le sourire à l’arrivée !

 

Il est toujours difficile de planifier la date d’un événement d’ampleur tel que le Bihr Adventure par rapport au climat. Déjà que les plus météorologues n’arrivent décidément pas à prévoir le temps du lendemain avec précision, inutile de se fier à cette science inexacte d’une année à l’autre… Preuve en a été faite pour cette sixième édition qui bénéficie pourtant d’un certain recul de la part de Jean-Luc Fouchet et Cédric Lucas, respectivement coordinateur et traceur du parcours. Mais tout avait été bien anticipé par JLFO, notamment pour la remise en état de l’ensemble du parcours dès la fin de l’événement. Car rappelons que ce gros rassemblement tout-terrain réclame un colossal travail de préparation en amont puisqu’il se déroule proche de zones sensibles (Natura 2000) et qu’il faut moult concertations pour obtenir les accords préfectoraux. Jean-Luc Fouchet a donc réalisé un tour complet du parcours avec Madame Charriaud, la mairesse de Neuvéglise, le vendredi et ils recommencent après le week-end pour faire un état des lieux après la remise en état des chemins. Le boss de JLFO rappelle également que le Codever est un partenaire précieux depuis le début de l’aventure dans le Cantal pour aider à ficeler ce lourd dossier administratif. Rien n’est jamais acquis…

 

Une participation en hausse

La très belle édition du Bihr Adventure #5 a sans doute décidé quelques indécis à se rendre à cette fête du tout-terrain. En discutant au gré de nos rencontres dans l’immense paddock mis à la disposition des participants, des fidèles de cette aventure cantalienne nous ont confié avoir entraîné quelques collègues dans leur sillage cette année. D’autres ont échangé des avis sur les réseaux sociaux et ont fini par se retrouver dans la zone de camping. Bien leur en a pris car cela coïncidait avec l’extension du tracé vers la zone dit « du Moulin », très intéressante aux dires des amateurs de tout-terrain. Il faut dire qu’ils sont arrivés sur cette nouvelle boucle de 20 minutes juste après un orage colossal et que la fin de la randonnée fut rude pour ceux qui ne s’étaient pas équipés correctement… Une occasion de rappeler qu’il faut toujours prévoir une tenue de pluie, voire un équipement de rechange pour passer un agréable séjour. Et plus encore pour ceux qui sont repartis le dimanche pour une seconde boucle ! Car après le déluge du samedi et les nombreuses averses qui ont suivi, les conditions étaient idéales en ce dimanche de Pâques. Comme quoi, il est bon de réserver les deux journées de randonnée ! Et puis cela permet également de profiter des essais mis en place par les exposants du salon comme GD France et Reyt  pour CFMoto ou Polaris via le concessionnaire local Elite Moto sur une belle banderolée.

 

Une ambiance au top !

C’est dans la difficulté que l’on retrouve l’esprit fraternel du tout-terrain et que l’on peut compter sur ses amis. Comme à son habitude, le Bihr Adventure réservait un final en beauté, dans le plus pur esprit enduro ! Et comme les motards ouvraient le bal, nous avons droit à un festival de (petites) cascades à l’amorce de l’ultime passage fait de rondins de bois ; largement humidifiés par la pluie et les pneus boueux. Aucune blessure heureusement, mais les pneus et les courroies d’embrayage ont fumé chez les pilotes les moins aguerris. Bien sûr, aucun problème pour les VIP comme Marc Germain ou Laurent « Le Grand » Pidoux, champions d’enduro devant l’éternel. Mais comme le Bihr Adventure n’est pas une course mais bel et bien un événement loisir, et tout le monde n’a pas le fin coup de gaz de ces pros… Qu’importe, la solidarité a fonctionné à merveille dans ce dernier passage délicat, et nous avons vu à maintes reprises que des pilotes aidaient spontanément ceux qui étaient en difficulté. Bravo à tous, c’était sympa à voir ! Bien sûr, on se doute que ceux qui se sont fait chambrer étaient quitte pour payer une tournée, mais cela fait partie de l’esprit convivial voulu par la direction de Bihr, venue au grand complet pour leur événement annuel.

 

Un distributeur généreux

La société alsacienne n’a pas seulement développé son offre d’équipements off road pour un simple business, Bihr a aussi voulu offrir un événement à la hauteur de son catalogue aux pratiquants de tout-terrain, qu’ils soient à deux ou quatre roues ; comprenez Quad et SSV. Marché toujours important pour rouler sereinement, l’équipementier à dimension européenne n’hésite pas à proposer un service pneus sur le Bihr Adventure avec la vaste gamme proposée par Kenda, aussi bien pour les motos, les quads que les SSV ; notamment avec le modèle Kongur pour ces derniers 4 roues motrices. Réparation de crevaisons et même remplacement de pneus étaient proposés par une équipe hyper disponible. Et fidèle à son habitude, cette fois sous forme de tombola, Bihr a offert de nombreux lots en début de soirée, comme pour récompenser les vaillants randonneurs un samedi pluvieux… Avec près de 800 départs sur l’ensemble du week-end, dont la moitié représentés par les quads et les SSV, le Bihr Adventure est vraiment un rendez-vous incontournable dans le paysage de tout-terrain loisir, aussi bien pour rouler dans des paysages somptueux et techniques que pour son ambiance vraiment sympa. Alors, à l’année prochaine !