Reportage / Pont-de-Vaux Rando

Voila sept ans que l’association Rando Somme, aidée du Codever, organise dans le cadre du Mondial du Quad de Pont-de-Vaux des randonnées touristiques à la découverte de la Bresse et du Mâconnais. Leur succès ne se dément pas et la PDV Rando a ainsi été retenue par la marque Polaris pour ses RZR Days. Au total plus de 80 quads et SSV, soit une grosse centaine de participants, se sont régalés sur les trois boucles proposées autour du circuit de la Plaine de l’Ain.

Avant de se tailler une solide réputation d’organisateur, Philippe Quéau, le président de Rando Somme, a d’abord connu les 12 Heures de Pont-de-Vaux comme concurrent. A l’époque, il travaillait pour le magasin Quadyland et il s’est ainsi lié avec Maurice Maingret, à qui il a suggéré d’organiser une randonnée dans le cadre du Mondial du Quad. La première a eu lieu en 2012 à l’occasion du 25anniversaire de la grande épreuve d’endurance. Depuis, la PDV Rando a grandi et s’étale désormais sur trois jours, avec une première boucle dès le vendredi après-midi. Elle rassemble aujourd’hui trois groupes d’une quinzaine de machines, avec une forte participation des passionnés de l’Est et même de Suisse ou de Belgique, avec les Club Aventure Quad 52, Léman Quad, l’équipe Quadmieux et celle de Quad Revoy, le concessionnaire de Haute-Saône, mais aussi des membres de l’organisation du Mondial et des personnalités, à l’image d’Alain, adjoint au Maire de Pont-de-Vaux et passionné de quad.

Et c’est parti pour environ trois heures de balade sur les chemins de la Bresse, plutôt roulants et poussiéreux en cette fin d’été. Ce parcours est cependant pimenté de passages en sous-bois avec des enfilades serrées, et même d’un bourbier qui met certaines machines en difficulté. On retrouve ensuite les prairies et la digue qui bordent le cours de la Reyssouze, avant de traverser la Saône et l’autoroute pour savourer un blanc de Mâcon-Lugny à la cave de Chardonnay. Au retour à Pont-de-Vaux, les plus acharnés s’en donnent encore à coeur-joie sur la piste d’endurance puis le parcours de franchissement réservés aux essais de la Quad Expo.

 

Le lendemain, le départ est à 8h30 avec un nouveau groupe où on ne compte pas moins de 12 SSV. Cette fois-ci, nous partons directement vers les vignobles du Haut-Mâconnais par des chemins caillouteux qui escaladent les flancs du Mont Saint-Romain et nous dévoilent de vastes panoramas sur la vallée de la Saône. « Les parcours sont renouvelés chaque année, précise Philippe Quéau. On mixe un peu de tout ce qu’on a fait, pour montrer la beauté de la région, les paysages et les points de vue. On recherche des tracés sympas, variés, avec de beaux chemins ». La caravane traverse ensuite des bois touffus, puis met le cap au Sud vers Cluny, dont l’abbaye et les maisons médiévales surgissent bientôt au milieu des collines. La balade se poursuit par monts et par vaux entre les chemins forestiers et des pistes de terre, le tout jalonné de quelques châteaux et de petits villages pimpants. Les 80 km prévus avant la pause déjeuner ne laissent guère le temps de trainer et le repas du terroir face au Château de Cormatin est le bienvenu pour souffler, reprendre des forces et se raconter les dernières anecdotes. Dans le groupe Quad Revoy, c’est Sandrine qui assure l’ambiance. « Pont-de-Vaux est un rendez-vous important dans l’année.  C’est bien organisé et la région est belle. C’est juste un peu désolant pour mon brushing ! », confie-t-elle en secouant la poussière de sa combinaison. « On vient aussi pour le plaisir de se retrouver, et hier soir, c’est Christian qui a fait le spectacle. Il a voulu franchir le bourbier à 9h du soir et s’est planté. Il a ensuite déjanté et il a fallu 1h30 d’efforts pour le sortir. Le treuil n’a pas suffi. Il a fallu faire appel à un 4×4 et au soutien de toute l’équipe ».

 

L’itinéraire de retour est lui aussi parsemé de petits villages pittoresques, de forêts profondes et de chemins bordés de haies qui zigzaguent entre les prairies, les champs et les vignobles. La pause dégustation a lieu cette fois à la Cave de Lugny, l’une des plus importantes de Bourgogne, et tout le monde prend le temps de goûter à ses nectars, avant de rejoindre le circuit de Pont-de-Vaux pour terminer la journée par un tour du circuit des 12 Heures, puis prendre l’apéro offert sur le stand Polaris. Certains pensent déjà à la boucle du lendemain. Le parcours annoncé remonte un peu plus au Nord jusqu’aux confins du Charolais, avec une pause déjeuner dans le superbe bourg médiéval de Saint-Gengoux-le-National. « Ça s’est super bien passé, conclut Philippe à la fin du week-end. Les participants sont contents et moi aussi ! C’est une bonne animation pour le Mondial. Nous sommes suivis par les importateurs et le salon prend lui aussi de l’importance. Avec Philippe Gonnot de l’AMPV, le but est de faire un vrai salon du quad au mois d’août, avec la possibilité de rouler et de faire des essais. En s’organisant pour cela, on pourra même accueillir plus de participants sur les randos ». Le rendez-vous est donc pris pour l’année prochaine.


Remerciements à Philippe Quéau et aux équipes de l’AMPV et de Rando Somme pour leur accueil et à Jacques Mommessin pour son sympathique coup de main et de volant.